Chevrolet WTCC R+. Une version sportive pour célébrer l’entrée de Chevrolet dans le Championnat du Monde pour Voitures de Tourisme (WTCC).

A l’occasion de la deuxième manche du Championnat du Monde pour Voitures de Tourisme (WTCC) de la saison, qui s’est déroulé ce week-end à Magny Cours, sur le circuit du Grand Prix de France, Chevrolet a présenté le prototype WTCC R+ , une possible version route de sa voiture de compétition.

Moteur à compresseur de 2,0 litres de 172 CV à 6000 tr/mn

Vitesse maximale de 217 km/h

Châssis et système de freinage améliorés

Le prototype WTCC R+ se base, tout comme la version de compétition dotée d’un moteur de 2 litres, sur la Nubira 4p. Elle est entièrement revue et subit des améliorations aérodynamiques, techniques et esthétiques, sous la direction du partenaire de Chevrolet pour le WTCC, à savoir Ray Mallock Limited.

Extérieurement, ce prototype à quatre portes a beaucoup d’éléments en commun avec la voiture de compétition aux contours aérodynamiques sophistiqués. Le pare-chocs avant rabaissé, aux larges prises d’air , les bas de caisse sculptés, le déflecteur arrière et les pare-chocs arrière accentuent l’allure sportive de la voiture.

Les caractéristiques sportives se retrouvent évidemment également dans l’habitacle de la voiture, notamment au niveau du revêtement en cuir noir des sièges. Le logo R+ se retrouve dans les sièges avant, sur les tapis de sol ainsi que sur le tableau de bord. Toutes les baguettes décoratives sont exécutées en aluminium satiné. Le volant, les pédales en aluminium et le pommeau du levier de vitesses participent à l’ambiance sportive.

Un compresseur mécanique, développé par le spécialiste suisse et partenaire de Chevrolet, Delta Motor, assure une pression de 0.5 bar et fait progresser la puissance de plus de 40% (données précédentes entre parenthèses): 127 kW/172 CV à 6.000 tr/mn (90 kW/123 CV) et 230 Nm à 4.900 tr/mn (165 Nm), telles sont les caractéristiques du moteur. Elles devraient assurer d’excellentes accélérations à la voiture.

Selon le constructeur, la Nubira WTCC R+ passe de 0 à 100 km/h en à peu près 8 secondes et sa vitesse maximale serait de plus de 215 km/h.

Le moteur se reconnaît au logo R+ sur les couvercles des cames ainsi que sur l’embout caractérisé de l’échappement redessiné. Grâce au différentiel à taux de dérapage limité, la R+ profite amplement de toute la puissance du moteur.

La boîte de vitesses a été rigidifiée afin de supporter la puissance accrue du moteur.

Par ailleurs, les freins avant de la Nubira WTCC R+ sont équipés de disques au diamètre agrandi à 325 mm. Les étriers sont équipés de garnitures plus résistantes à la perte de capacité de freinage. Les quatre pistons allégés des étriers des freins avant sont fournis par le spécialiste britannique Alcon et recouverts d’argent. Des pneus profil bas de 215/45-17 sont montés sur des roues en alliage de 17 x 7″.

La suspension a également fait l’objet de modifications. A l’avant comme à l’arrière, la Nubira a été rabaissée de 30 mm, les manchons de raccordement de la suspension standard ayant été remplacés par d’autres à plus haute résistance afin d’assurer une perception plus précise. Les ressorts et amortisseurs ont également été modifiés. Des barres de torsions au diamètre renforcé réduisent le roulis. Afin de procurer une meilleure vision la nuit, les phares Philips Power2Night de classe supérieure assurent une portée plus large (+ 30%) et plus intense au profit d’une conduite plus sûre.

Selon Eric Nève, responsable de la compétition automobile auprès de Chevrolet :  » Si la demande pour la WTCC R+ est suffisante, nos distributeurs Chevrolet auront la voiture dans leur show-room avant la fin de l’année. »