BUICK VELITE (Concept car, 2004 ).

Classé dans : Actualités - Buick (USA) | 0

Extravagance et retenue, deux notions a priori incompatible ; pourtant c’est ce qui me vint à l’esprit lorsque l’on présenta la Buick Velite.

Ce cabriolet quatre places conforte ses passagers dans un environnement richement conçu et élégant tout en poursuivant l’idée de création d’un véhicule de classe intermédiaire.

La Velite est la première présentation américaine de la toute nouvelle architecture globale de General Motors, dénommée ZETA, avec un châssis à propulsion arrière et dévoilée pour la première fois au Salon Automobile de New York au premier semestre de 2004.

Son patronyme est inspiré par une unité de soldats d’élite de l’armée napoléonienne, réputés pour leur rapidité et efficacité au combat. Ce concept car fut imaginé par le département véhicules d’avant-garde de GM à Warren dans le Michigan, mais assemblé dans le département « Stile » chez Bertone en Italie. >

Remarquons que l’architecture ZETA fut inaugurée pour la toute première fois lors du Salon Automobile de Frankfurt en 2003 par le concept car Opel Insignia.

« La Velite représente l’expression contemporaine de l’héritage Buick au niveau du design, quelque peu sophistiqué, de la marque » nous dit Anne Asensio (Executive Director of GM Advanced Design). Les bribes de cet héritage se remarquent en outre, dans les proportions de cette automobile, dans son élégance sportive ainsi que par les roues de 20 pouce à l’avant et 21 pouce à l’arrière. >

Son long capot introduit une allure nouvelle dans le design de Buick qui se poursuit dans la calandre avant, style « chute d’eau », taillée comme un diamant dont le lustre crée un effet visuel à trois dimensions lorsque l’on observe la voiture sous différents angles. Les ailes avant munies des trois petits hublots de chaque côté représentent encore un clin d’œil au passé de Buick.

La couleur extérieure de la Velite se décline en un bronze métallique foncé, du plus bel effet. L’éclairage, repend la technologie du faisceau – X capable d’augmenter l’intensité lumineuse en utilisant la même source halogène tout en permettant un gain de près de 44% par rapport aux phares traditionnels. La même technologie est appliquée aux feux arrière qui dans leur forme rappellent ceux de la Buick Y-JOB de 1938, premier concept car de Buick.

L’intérieur, dégage une atmosphère chaleureuse et conviviale tant par les couleurs que par la qualité des matériaux choisis, dont le cuir bronze, bleu iceberg et tan tissé ainsi que le laquage à la feuille d’or en lieu et place du placage de bois. Tout ici a été conçu en vue de prodiguer détente et romantisme.

Comme dans bon nombre d’automobiles américaines de luxe, nous trouvons un raccordement par satellite pour différentes fonctions, le système On Star, une ouverture/fermeture du véhicule sans clef, ainsi que le démarrage par système de signal de proximité.

La motorisation se présente sous forme d’un double turbo V6, de 400 CV et 542 Nm de couple avec un DOHC et une cylindrée de 3.6L. Selon les conditions de conduite, il est possible d’utiliser 4-5- ou 6 cylindres et ceci presque de manière instantanée. Ce V-6 est soutenu par une transmission à 6 vitesses, la fameuse boîte Hydra-Matic 6L80-E.

Bien qu’étant un concept car, il n’est absolument pas exclu que l’on envisage une mise en production. Représentant un certain esprit typiquement américain, Buick souhaite par le biais de ce véhicule, démontrer également sa capacité à créer un concept capable d’émigrer au delà des Etats-Unis.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES.

Moteur : V6 à 60° de 3.6L, double turbo à VVTi
Cylindrée : 3600cc.
Puissance : 400CV à 6200tr/min.
Couple : 542 Nm à 3200tr/min.
Transmission : Boîte 6 vitesses automatique (Hydra-Matic)