BMW fête l’arrivée de l’été de la plus belle manière, en dévoilant l’extraordinaire cabriolet M6.

Classé dans : Actualités - BMW | 0

Dynamisme incomparable, ouverture incomparable, pouvoir de séduction incomparable : le cabriolet BMW M6 est une automobile de rêve pour les passionnés de voitures désireux de marier les performances imposantes avec une forme particulièrement accomplie de la conduite cheveux au vent.

2007 BMW M6 Convertible.

C’est dans ce but que la société BMW M GmbH a créé une automobile sans égale. Dix cylindres et une cylindrée de 5 litres, une puissance de 373 kW (507 CV) et un couple de 520 Newtons-mètres – voilà les paramètres clés de son moteur qui permet des régimes dépassant le cap des 8.000 tours/minute.

2007 BMW M6 Convertible.

Associée à l’excellent train de roulement, voué à un dynamisme maximal, et à la boîte M séquentielle (SMG) avec Drivelogic, cette mécanique transforme le gros cabriolet de la Maison M en une voiture de sport décapotable se catapultant en 4,8 secondes seulement de zéro à 100 km/h.

2007 BMW M6 Convertible.

Le cabriolet BMW M6 combine son potentiel dynamique impressionnant avec une exclusivité suprême et un esthétisme empreint d’élégance dynamique. Offrant la place et le confort d’un coupé 2+2 places ainsi que la dotation somptueuse d’une automobile haut de gamme, le cabriolet BMW M6 fait de la conduite à ciel ouvert une expérience incomparable.

On ne saurait se tromper sur le cabriolet BMW M6 car il allie différentes qualités d’une manière inédite. C’est la variante décapotable de la voiture de sport hautes performances qu’est la BMW M6. Et c’est en même temps la déclinaison la plus sportive du cabriolet BMW Série 6.

2007 BMW M6 Convertible.

Mais le cabriolet BMW M6 est avant tout l’une des automobiles les plus fascinantes et les plus exclusives jamais construites. A l’instar de tous les modèles M, ses qualités dynamiques ont été optimisées sur le circuit de course. Grâce à son agrément de conduite élevé, à sa dotation complète et à son rayonnement, il est cependant parfaitement à l’aise sur toutes les routes du monde. Sa capote pliante haut de gamme assure le plaisir de conduire par toutes les saisons.

Et puis, le cabriolet BMW M6 se distingue aussi par son allure toute en discrétion, typique des modèles M.

2007 BMW M6 Convertible.

Unique – dès le premier regard.

Par la somme de ses qualités, le cabriolet BMW M6 semble être sans concurrence. Alliant les gènes ultra sportifs de la Maison M avec l’élégance axée sur le confort du cabriolet BMW 650i, il constitue de toutes façons une classe à part : un cabriolet de hautes performances qui sait emballer à tous les égards. Il n’y a pas de doute : comparé à d’autres décapotables puissantes à quatre places, le cabriolet BMW M6 se rapproche le plus de l’idéal du genre.

2007 BMW M6 Convertible.

Affichant une longueur de 4 871 millimètres, le nouveau cabriolet de hautes performances fait cinq bons centimètres de plus que le cabriolet BMW Série 6, ce qui tient avant tout au bouclier arrière aérodynamiquement optimisé. Sa silhouette paraît ainsi encore plus élancée. Les bas de caisse renflés confèrent une allure d’athlète ramassée à la voiture. A l’arrière, le regard est accroché par les quatre embouts d’échappement typiques des modèles M émergeant du bouclier aux formes musclées. Dans l’ensemble, le cabriolet BMW M6 dégage un esthétisme unique marqué tant par son dynamisme que par son exclusivité, esthétisme fascinant que le cabriolet soit décapoté ou capoté.

2007 BMW M6 Convertible.

Le look des foils, capote fermée ou repliée.

La capote pliante du cabriolet BMW M6 est à trois couches : une couche d’isolation acoustique et thermique en mousse de polyuréthane (PUR) est intercalée entre la toile extérieure caoutchoutée et le ciel de pavillon. Grâce au look unique de ses extrémités en forme de foil, la capote souple arbore les contours dynamiques qui distinguent aussi le coupé. A l’instar de toutes les BMW, les larges montants de custode du cabriolet visualisent ainsi le pli dit Hofmeister, ce retour de la ligne des vitres latérales caractéristique du style de la marque.

Bien que la capote pliante se tende sur un habitacle très généreux, elle est très compacte lorsqu’elle est repliée. La lunette arrière verticale ne demande, quant à elle, pratiquement pas de place.

2007 BMW M6 Convertible.

Une commande électrique permet de la descendre et remonter indépendamment de l’ouverture et de la fermeture de la capote pliante et d’aérer ainsi l’habitacle sans qu’il y ait des courants d’air. L’ouverture et la fermeture électriques de la capote pliante sont déclenchées à l’aide de la télécommande ou de la touche dédiée sur le porte instruments. La séquence d’ouverture ou de fermeture complète prend moins de 25 secondes.

2007 BMW M6 Convertible.

Intérieur : un naturel de voiture de sport s’ouvrant sur un air de noblesse.

A bord, le cabriolet BMW M6 offre également de nombreux attraits visuels. Il n’hésite pas à étaler au grand jour la noblesse attendue par les amateurs de cabriolets exclusifs – de l’habitabilité et des sièges généreux à la dotation de confort très séduisante. Des matériaux sublimes sont associés avec goût et l’aménagement de l’intérieur reflète un style à la fois sportif et élégant.

2007 BMW M6 Convertible.

Dans le poste de conduite orienté vers le conducteur, les fonctions essentielles pour la conduite sont agencées sur le volant ou autour de lui dans une position ergonomiquement parfaite. Les commandes importantes aussi pour le conducteur sont regroupées au niveau de la console centrale. Celle-ci intègre aussi le bouton multi commandes iDrive permettant d’activer et de piloter les fonctions de confort via l’écran de contrôle. Puriste, il se démarque du bouton multi commandes du cabriolet BMW 650i de par son aspect visuel et son toucher. L’écran de contrôle est doté, quant à lui, d’une gestion de menus élargie comprenant aussi la gestion MDrive. Le compteur de vitesse et le compte-tours sont cerclés par des anneaux tubulaires chromés.

Les cadrans se présentent en noir avec des chiffres en blanc et les aiguilles luisent du rouge M traditionnel.

2007 BMW M6 Convertible.

L’affichage tête haute (Head up Display, HUD) optionnel projette des informations essentielles à la conduite dans le champ de vision direct du conducteur. Ce dernier choisit, par simple actionnement d’une touche, s’il veut se faire indiquer les informations standard ou des informations M spécifiques.

2007 BMW M6 Convertible.

Des sièges parfaits pour adopter une conduite sportive.

Les sièges avant ont été spécialement optimisés pour le cabriolet BMW M6. Cela se traduit surtout par un excellent maintien en cas de conduite dynamique. Vu qu’il s’agit d’un cabriolet, les passagers arrière voyagent également dans le confort. Comme sur tous les modèles M, la batterie et le système anti-crevaison sont installés dans le coffre. D’un volume de 300 à 350 litres, celui-ci reste pourtant inhabituellement spacieux : il peut accueillir une grande valise rigide plus une petite ou bien une valise rigide moyenne plus deux sacs de golf de 46 pouces.

2007 BMW M6 Convertible.

Un cabriolet à V10 : prendre ouvertement parti pour la puissance.

Doté du V10 de 373 kW (507 ch), le cabriolet BMW M6 se prononce – ouvertement – pour la puissance. Or, la puissance pure du moteur n’est pas tout. L’impression fascinante du dynamisme résulte plutôt du pouvoir d’accélération et du débit majestueux de la puissance, indépendamment de la plage de régimes et de vitesses. Sur le cabriolet BMW M6, cette association idéale entre couple moteur et démultiplication totale se traduit par une poussée impressionnante aux roues motrices, quelle que soit la situation de conduite. Le naturel du V10 tournant à haut régime sous le capot du cabriolet BMW M6 permet de réaliser une démultiplication optimale des rapports de boîte et du pont et, par là, le dosage parfait du couple transmis aux roues arrière.

2007 BMW M6 Convertible.

Le concept de la «production de puissance» est emprunté aux sports mécaniques. Pour atteindre sa puissance maximale, le V10 monte à 8 250 tr/mn et perce ainsi vers une plage de régimes réservée normalement aux voitures de course. Il réalise en même temps une puissance spécifique exceptionnelle pour un moteur atmosphérique, soit plus de 100 ch par litre de cylindrée.

Le calage variable des arbres à cames, VANOS double, veille à assurer à tous moments un échange gazeux optimal. Disposant d’un papillon des gaz individuel à gestion entièrement électronique pour chaque cylindre, le V10 se targue d’une autre spécificité issue de la course automobile.

2007 BMW M6 Convertible.

Le moteur à haut régime accouplé à une boîte SMG à sept rapports.

Quelle que soit la situation, le moteur tournant à haut régime ne manque jamais de puissance. Les manoeuvres d’accélération fulgurantes nécessitant aussi des changements de vitesse précis et rapides, le cabriolet BMW M6 est équipé de la boîte M séquentielle (SMG) avec Drivelogic. La boîte SMG à sept rapports est idéale pour faire transiter la puissance du moteur par la chaîne cinématique jusqu’aux roues arrière. Elle permet la sélection manuelle des rapports et des passages ultrarapides de ceux-ci, si souhaité. De plus, son mode automatisé Drive fait aussi de chaque balade à bon train une partie de plaisir confortable. La boîte SMG est commandée par le sélecteur sur la console centrale ou les palettes au volant. Mode manuel ou mode automatisé, la rupture de charge inévitable à chaque changement de vitesse est réduite à un minimum.

2007 BMW M6 Convertible.

Grâce à la fonction Drivelogic de la boîte SMG, le conducteur dispose d’un total de onze options de commande lui permettant d’adapter la caractéristique de commande de la boîte à son style de conduite individuel. Sur ces onze programmes, six peuvent être présélectionnés dans le mode manuel (mode S).

Dans ce mode, le conducteur passe donc les rapports manuellement. Seule exception : la fonction «launch control» (démarrage automatisé) qui permet un départ arrêté en exploitant l’accélération maximale. La boîte effectue les passages de rapport requis lors de cette manoeuvre automatiquement, au moment optimal et avec un patinage optimal. Le mode D offre cinq programmes de commande automatisés pour compléter le système.

2007 BMW M6 Convertible.

«M» comme maximum de plaisir au volant.

L’entente entre le V10 et la boîte SMG à sept rapports procure un maximum de plaisir au conducteur du cabriolet BMW M6 : le zéro à 100 km/h ne prend que 4,8 secondes; le kilomètre départ arrêté est abattu en 22,9 secondes.

A 250 km/h, cette irrésistible envie de foncer est bridée par le système électronique.

2007 BMW M6 Convertible.

Les temps atteints sur la boucle Nord du Nürburgring ne sont pas loin de ceux réalisés par le coupé BMW M6, ce qui prouve combien le cabriolet est sportif. Grâce à un travail de détail minutieux, les ingénieurs ont cependant réussi à rendre la conduite du cabriolet un brin plus souveraine, on dirait qu’il plane sur la route. Cet agrément de conduite se fait sentir avant tout en dehors des circuits de course. Le cabriolet BMW M6 encaisse les aspérités de la route avec une sérénité incomparable. Seules les informations de la route qu’il faut connaître lorsqu’on roule à un rythme soutenu remontent jusqu’aux occupants de la voiture.

2007 BMW M6 Convertible.

Autobloquant M variable et DSC avec mode M Dynamic.

Le différentiel autobloquant M variable à capteur de vitesse différentielle confère au cabriolet une grande stabilité et une motricité optimale, surtout en sortie de virage. Même dans des situations de conduite très contraignante, par exemple en présence de coefficients d’adhérence extrêmement différents pour les deux roues motrices, ce système est en mesure de fournir un avantage de traction décisif. Le rôle de l’autobloquant M variable consiste à établir un couple de blocage croissant dès que la vitesse de rotation différentielle entre les deux roues motrices augmente. Ainsi, la propulsion restera intacte à tous moments.

2007 BMW M6 Convertible.

Le cabriolet BMW M6 reçoit le contrôle dynamique de la stabilité (DSC) de la nouvelle génération. Si le premier mode de ce DSC est conçu pour assurer une sécurité de conduite maximale, le mode M Dynamic sera surtout apprécié des conducteurs à la fibre sportive. Ceux-ci peuvent aussi déconnecter entièrement le système. La commande électronique de
L’amortissement (EDC) offre également plusieurs choix. Disposant de trois programmes, elle permet de faire varier la caractéristique du train de roulement entre en réglage sportif et ferme et un réglage axé sur le confort.

2007 BMW M6 Convertible.

Le conducteur n’a pas besoin de la pleine puissance du V10 dans toutes les situations. En ville ou lors d’une balade à bon train par exemple, le programme de puissance P400 privilégiant le confort sera le choix idéal. Il est activé automatiquement à chaque démarrage du moteur et fait alors appel à une puissance de 400 ch. Il suffit cependant que le conducteur donne une impulsion sur le bouton dit de puissance pour débrider entièrement le dix cylindres. Les chevaux ainsi libérés s’expriment aussi par une réponse
sensiblement plus spontanée du moteur à tout mouvement de l’accélérateur.

2007 BMW M6 Convertible.

Des freins hautes performances inspirés de la compétition.

A forte puissance, puissance de freinage correspondante. C’est ainsi que le cabriolet BMW M6 dispose d’un système de freinage hautes performances avec des disques de frein allégés et perforés du type compound. A partir d’une vitesse de 100 km/h, le cabriolet met à peine 36 mètres pour s’immobiliser, à partir de 200 à l’heure, il demande moins de 140 mètres.

Les feux stop bi-intensité intégrés aux optiques arrière préviennent les collisions arrière : en cas de freinage violent, leur surface lumineuse est plus grande que lors de freinages normaux. Les usagers de la route qui suivent sont ainsi incités à déclencher également un freinage aussi énergique que possible. Les diodes lumineuses très brillantes et très réactives, exemptes d’usure et d’entretien, sont un autre détail au service de la sécurité.

2007 BMW M6 Convertible.

La classe remplace la masse : un mix de matériaux accompli.

Le comportement routier souverain du cabriolet BMW M6 est aussi favorisé par la répartition équilibrée des masses. Cet équilibre repose sur une association intelligente de plusieurs matériaux pour la caisse en blanc, dont entre autres des matières synthétiques modernes. Pourtant, tous ces composants sont plus rigides et plus résistants que des composants comparables réalisés dans des matériaux conventionnels. Ce qui se traduit non seulement par des réactions dynamiques précises, mais aussi par un confort vibratoire de très haut niveau et une sécurité très élevée en cas de collision.

2007 BMW M6 Convertible.

Des systèmes sécuritaires gérés par l’électronique.

Les ceintures de sécurité des quatre places sont dotées de limiteurs d’effort des sangles. Les systèmes de retenue intégrés aux sièges avant comportent aussi des pré-tensionneurs des sangles. Les airbags frontaux bi générateurs et les airbags latéraux réduisent le risque de blessure en cas de collision.

Les composants sécuritaires sont pilotés et surveillés par le système électronique de sécurité avancée (ASE, Advanced Safety Electronics) qui, en cas de collision, saisit exactement l’intensité du choc et active les systèmes de retenue avec rapidité et précision.

2007 BMW M6 Convertible.

Fiche technique du Cabriolet BMW M6.

Carrosserie : Cabriolet

Nombre de portes/de places : 2 portes/_2 +2

Longueur : 4871 mm

Largeur : 1855 mm

Hauteur (à vide) : 1377 mm

Empattement : 2 781 mm

Voie AV : 1567 mm

Voie AR : 1584 mm

Diamètre de braquage : 12,5 m

Capacité réservoir : environ 70 L.

Système de refroidissement, chauffage inclus : 15 L.

Huile moteur : 13 L.

Huile de boîte de vitesses : 2,6 L.

Huile de différentiel AR : 1,2 L.

Poids à vide selon UE (DIN) (Poids du véhicule en ordre de marche plus 75 kg pour le conducteur et les bagages.) : 2005 kg

Charge utile selon DIN : 450 kg

PTMA selon DIN : 2380 kg

Charge autorisée sur essieu AV : 1120 kg

Charge autorisée sur essieu AR : 1290 kg

Volume du coffre selon VDA : 300 à 350 L.

Coefficient de traînée x maître couple (cX x S): 0,731

2007 BMW M6 Convertible.

Moteur

Type : V10

Nombre de soupapes : 40

Gestion moteur : MS S65

Cylindrée : 4999 cm³

Alésage x course : 92,0 x 75,2 mm

Rapport volumétrique : 12,0 :1

Carburant RON : 95 à 98

Puissance : 507 CV (373kW) à 7 750 tr/mn

Couple maxi : 520 Nm à 6100 tr/mn

Système électrique

Capacité batterie/position : 90 Ah/_coffre

Puissance alternateur : 170 A/2 380 W

Train de roulement

Suspension AV : Essieu AV à jambes de suspension à articulation double et tirant ; faible déport au sol positif ; compensation des forces latérales ; effet anti plongée

Suspension AR : Essieu AR multibras du type Intégral en aluminium à bras longitudinal et triangle oblique double ; effets anti cabrage et anti plongée

Freins AV : Freins à disques ventilés et perforés à étrier flottant à deux pistons du type compound

Diamètre : 374 x 36, mm

Freins AR : Freins à disques, ventilés et perforés, à étrier flottant à piston unique du type compound

Diamètre : 370 x 24 mm

Systèmes d’aide à la conduite : ABS, CBC, DSC ; autobloquant M variable

Direction : à crémaillère avec assistance hydraulique et fonction Servotronic

Démultiplication totale direction : 13,0 :1

Type de boîte de vitesses : SMG III

Démultiplication boîte de vitesses :

I/1 3,985

II/1 2,652

III/1 1,806

IV/1 1,392

V/1 1,159

VI/1 1,000

VIl/1 0,833

AR/1 3,985

Démultiplication pont AR/1 3,620

Pneumatiques AV : 255/40 ZR19

Pneumatiques AR 285/35 ZR19

Jantes AV/AR 8,5J x 19 EH 2 IS 12, alu matricé/9,5J x 19 EH 2 IS 17, alu matricé

Performances routières

Rapport poids/puissance selon DIN : 5,2 kg/kW

Puissance au litre kW/L : 74,6

Accélérations 0 à 100 km/h : 4,8 s

0 à 1000 m : 22,9 s

80 à 120 km/h en 4e : 4,7 s

Vitesse maxi : 250 km/h (bridée par voie électronique.)

Consommation selon cycle UE

Cycle urbain ECE km 22,8 L/100

Cycle extra urbain EUDC : 10,7 L/100

Moyenne ECE+EUDC : 15,2 L/100

CO2 : 366 g/km

Norme antipollution respectée Euro 4

2007 BMW M6 Convertible.