BENTLEY MULSANNE «BLUE TRAIN». Bentley célèbre le 75ème anniversaire d’une légendaire course poursuite qui fait partie intégrante de l’Histoire de l’Automobile : La fameuse course de Woolf Barnato contre le Train Bleu.

Classé dans : Actualités - Bentley (GB) | 0

75 ans après que l’aventurier et vainqueur du Mans, Woolf Barnato, ait battu le célèbre Train Bleu lors de son parcours à travers la France, Bentley Motors et son partenaire carrossier Mulliner rendent hommage à cet exploit avec une série très limitée de l’Arnage : la Bentley Arnage Blue Train.

Bentley Arnage Blue Train 2005.

La Bentley Arnage Blue Train 2005

D’après les spécifications, l’Arnage Blue Train est doté de la version 450 ch du V8 6,75 litres à double turbo de Bentley, allié au châssis et à la suspension de l’Arnage R, modèle à la fois souple et raffiné. Avec une accélération de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes et une vitesse maximale de 270 km/h, les performances de l’Arnage Blue Train sauront satisfaire les conducteurs les plus exigeants qui pourront en profiter instantanément grâce à un formidable couple de 875 Nm disponible dès 3250 tr/min.

Bentley Arnage Blue Train 2005.

Vue de l’extérieur, l’Arnage Blue Train se distingue par des jantes en alliage sept rayons de 19”, un toit ouvrant, une grille de radiateur et des rétroviseurs chromés ainsi qu’une quadruple sortie d’échappement. Les boucliers avant et arrière ont été conçus spécialement pour l’Arnage Blue Train, avec une grille quadrillée en acier inoxydable au niveau des conduits de refroidissement du bouclier avant. En hommage aux capots moteur latéraux à fentes de la Bentley Speed Six « Blue Train » d’origine, l’équipe du design de Bentley a imaginé des fentes verticales, couleur carrosserie, situées en arrière des passages de roue avant.

Bentley Arnage Blue Train 2005.

A l’intérieur comme à l’extérieur, l’Arnage Blue Train portera le « B » ailé noir ainsi que la marque caractéristique des Bentley les plus puissantes et les plus performantes. Le nouveau modèle Bentley arborera également le logo « Blue Train » au niveau de l’aile avant et des plaques de seuil de baie de porte. Une lunette arrière fumé, autre caractéristique rappelant les lignes du coupé de Woolf Barnato des années 1930, est également disponible.

Bentley Arnage Blue Train 2005.

L’intérieur est tout aussi original. Tous les instruments et les cadrans sont noirs et la console centrale est rehaussée d’un subtil logo Bentley « Blue Train ». Les finitions méticuleuses de Mulliner apparaissent clairement dans les boiseries de ceinture de porte agrémentées d’une incrustation chromée et de l’emblème du « B » ailé ainsi que dans les appuis-tête brodés « Blue Train » avec un fil de couleur coordonnée. Selon les spécifications intérieures, la nouvelle Bentley présentera d’autres particularités tel qu’un volant en bois et cuir, d’autres panneaux en bois plaqués sur les portes et des passepoils contrastés sur les sièges.

Bentley Arnage Blue Train 2005.

Moins de 40 Arnage Blue Train seront produites, la majorité destinées aux Etats-Unis et toutes déjà commandées.
En octobre 2005, le premier modèle de série s’est joint à la Speed Six « Blue Train » d’origine qui appartient désormais aux passionnés de Bentley, Bruce et Jolene McCaw, ainsi qu’à d’autres Bentley qui ont marqué l’historie, lors du 75ème voyage anniversaire de Cannes à Londres, suivant l’itinéraire emprunté par Woolf Barnato.

Bentley Arnage Blue Train 2005.
Bentley Arnage Blue Train 2005.

La légendaire victoire de Woolf Barnato sur le Train Bleu

Woolf Barnato était l’héritier d’une immense fortune provenant des mines de diamant de Kimberley en Afrique du Sud. Il était l’archétype du «Bentley Boy». Ce sportif accompli, bon vivant et généreux devint Président de Bentley Motors en 1926 alors que l’entreprise de W.O. Bentley s’efforçait d’attirer de nouveaux capitaux. W.O. Bentley considérait lui-même Woolf Barnato comme le meilleur pilote de l’équipe et sa réussite totale au Mans-trois victoires pour trois départs – confirma l’exactitude de son jugement.

Le Mans 1930: Kidston & Woolf Barnato

En mars 1930, Woolf Barnato (1895-1948) prenait part à un dîner à bord d’un yacht près de Cannes lorsque l’on commença à discuter du célèbre Train Bleu, l’un des invités se demandant s’il était possible de battre le train en empruntant la route reliant St Raphaël à Calais. Woolf Barnato paria 200 livres qu’au volant de la Speed Six, il pourrait non seulement arriver à Calais avant le train mais également gagner son club de Londres avant même que le train n’atteigne le port français. Le pari fut accepté et, le lendemain, à 17h45, lorsque le Train Bleu quitta la gare centrale de Cannes, Woolf Barnato et son compagnon, le joueur de golf amateur Dale Bourne partirent à bord de la Bentley Speed Six de Woolf Barnato.

Tout au long des 450 km entre Cannes et Lyon, les deux hommes durent affronter une pluie battante qui ralentit leur progression. A environ 4h00 du matin, entre Lyon et Paris, près d’Auxerre, l’équipe perdit du temps à chercher le point de rencontre fixé pour le plein de carburant.

Malgré ce contretemps, un épais bouillard aux environs de Paris et une crevaison qui les contraignit à utiliser leur seule roue de secours, Woolf Barnato et son compagnon gagnèrent finalement Calais à 10h30, après avoir parcouru une distance de plus de 1000 km à une vitesse moyenne de 70 km/h, ce qui était un véritable exploit étant donné les routes poussiéreuses et accidentées de l’époque. Après avoir traversé la Manche dans un paquebot à vapeur et conduit à toute allure pendant près de 1100 km, Woolf Barnato gara sa Speed Six à l’extérieur du Conservative Club, St. James’ Street à Londres, à 15h20. Quatre minutes plus tard, le Train Bleu arrivait en gare de Calais.

Woolf Barnato avait gagné son pari. Toutefois l’association des fabricants de moteurs français tenta d’infliger une contravention de l’équivalent de 160 livres à Bentley Motors pour avoir participé à une course sur des voies publiques mais Woolf Barnato répondit qu’il avait couru à titre privé et non pas en tant que Président de Bentley !

Bentley Speed 6 Coupé Gurney Nutting

La fin de cette histoire est toutefois inattendue. Pendant de nombreuses années, tout le monde a cru que la Bentley Speed Six à bord de laquelle Woolf Barnato a battu le Train Bleu était un coupé deux portes carrossé par Gurney Nutting. Le président de Bentley possédait effectivement ce véhicule qui figure d’ailleurs sur la représentation picturale du duel réalisée par l’artiste contemporain Terence Cuneo.

Mais Bruce McCaw, l’actuel propriétaire du coupé Gurney Nutting Speed Six de Woolf Barnato, a récemment découvert que cette Bentley n’a été achevée qu’après le défi qui eut lieu en mars 1930. Il semblerait donc que Woolf Barnato, qui possédait une véritable écurie de Bentley, se soit mesuré au Train Bleu à bord de sa berline Speed Six quatre portes carrossée par Mulliner et non pas au volant du coupé.

Vivant à Seattle, Bruce McCaw a eu le mérite de retrouver le châssis et le moteur du véhicule créé par Mulliner ainsi que la carrosserie qui était pourtant montée sur un autre châssis Bentley. Il a ensuite réuni le châssis et la carrosserie d’origine et présenté la Bentley Mulliner Speed Six reconstituée avec le Coupé Gurney Nutting Speed Six lors du Concours d’Elégance de Pebble Beach en août 2003.