La nouvelle RS6, la berline sportive souveraine de quattro GmbH

Classé dans : Actualités - Audi (D) | 0

 

Audi  RS 6  2009.

 

La nouvelle RS6, la berline sportive souveraine de quattro GmbH

 

 

Depuis le break « RS 2 Avant » étudié en collaboration avec Porsche, cela fait 15 ans déjà qu’Audi propose aux passionnés de belles mécaniques d’extraordinaires versions ultra-sportives de certaines de ses voitures.

Cette fois encore, la nouvelle berline RS 6 n’échappe pas à la règle, que du contraire…

 

  

– V10 biturbo, 426 kW (580 CV), 650 Nm


– Injection directe et lubrification à carter sec façon compétition


– Un concentré de hautes technologies à la base de performances exceptionnelles

 


 

Audi  RS 6  2009.

 

Une puissance de 426 kW (580 CV), un couple de 650 Nm – avec son V10 biturbo et sa transmission intégrale permanente quattro, l’Audi RS6 est une voiture hors concurrence.

Après la RS6 Avant, quattro GmbH dévoile aujourd’hui la berline du même nom. Ses performances hors du commun et son comportement dynamique fascinant lui permettent de se mesurer aisément à la classe des supersportives tout en se prêtant sans restriction à un usage quotidien dans une ambiance « business class ».

 

Audi  RS 6  2009.

 

Le moteur de la nouvelle RS6 est un chef-d’œuvre de haute technologie. Le V10 de 4.991 cm³ associe les technologies Audi qui ont fait le succès de la marque en compétition, à savoir l’injection directe d’essence FSI, une lubrification à carter sec et deux turbocompresseurs.

Fournissant une pression pouvant atteindre 1,6 bar, ils génèrent une poussée puissante et homogène et contribuent au potentiel incomparable du moteur dont le couple maximum de 650 Nm est disponible entre 1.500 et 6.250 tr/min, soit sur pratiquement toute la plage de régimes.

La puissance maximale de 426 kW (580 CV) est, elle, présente, entre 6.250 tr/min et le régime maxi de 6.700 tr/min.

 

Le rapport poids-puissance de 3,4 kg/CV hisse la RS6 au niveau des super-sportives. Elle abat le 0 à 100 km/h en 4,5 s. Une option permet de porter à 280 km/h la vitesse normalement limitée électroniquement à 250 km/h.

 

Le V10 au fonctionnement très harmonieux réagit spontanément à la moindre sollicitation de l’accélérateur. À l’accélération, il fascine par sa sonorité puissante.

Le moteur est secondé par une tiptronic à 6 vitesses qui appartient à la nouvelle génération de boîtes automatiques dynamiques d’Audi. Son temps de réaction a été ramené à un dixième de seconde, le temps de passage des rapports a été réduit de cinquante pour cent comparé à celui des versions montées sur les autres modèles et ses rapports de démultiplication sont courts.

Le conducteur peut passer lui-même les vitesses au moyen du levier sélecteur ou des palettes au volant. De la tiptronic, les couples sont dirigés vers une transmission quattro, également très sportive, dont la répartition avant/arrière des forces privilégie l’arrière.

 

Audi  RS 6  2009.

Un châssis high-tech ultra précis

 

Le concentré de technologie qui caractérise le châssis de l’Audi RS6 est synonyme de fascination au volant. À l’avant, chacune des roues est guidée par quatre bras légers en aluminium à l’élastocinématique particulièrement sportive. Les courbes caractéristiques de la direction servotronic asservie à la vitesse ont été redéfinies.

Avec une démultiplication de 12,5 : 1, la direction est directe. La cinématique du train arrière a également été revue.

Côté amortissement aussi, les concepteurs du véhicule ont misé sur une technologie exclusive, à savoir le système Dynamic Ride Control (DRC) inauguré sur la RS6 précédente. Le DRC compense les mouvements de roulis et de tangage de façon tout à fait mécanique. Chacun des deux amortisseurs d’un même côté de la voiture est relié hydrauliquement, via une soupape centrale, à l’amortisseur qui lui est diagonalement opposé.

En virage, le flux d’huile dirigé vers l’amortisseur de la roue avant « extérieure », en phase de compression, augmente quasi instantanément, ce qui renforce l’appui et réduit la tendance au roulis.

 

Le DRC peut être complété par le châssis sport « plus » dont les caractéristiques d’amortissement peuvent être modifiées (3 modes : sport – dynamique – confort) par l’intermédiaire du MMI.

Le programme électronique de stabilisation contribue aussi au plaisir au volant. Grâce à ses interventions relativement tardives, il favorise une conduite dynamique. Il peut être commuté en mode « sport » ou être totalement désactivé.

 

La nouvelle Audi RS6 est dotée de roues en alliage léger de 19’’ chaussées de pneus 255/40. Le système de freinage recourt à des étriers fixes en aluminium à six pistons à l’avant. Ils sont peints en noir et arborent l’emblème RS. À l’arrière, on trouve des étriers flottants monopiston. Les disques ont un diamètre de 390 mm à l’avant et 365 mm à l’arrière. Les disques en acier sont fixés de façon « flottante ».

Cette caractéristique, combinée aux canaux de refroidissement généreusement dimensionnés et aux perforations axiales, augmente les performances de freinage tout en réduisant le poids.

La voiture peut aussi être commandée avec des roues de dimensions 9,5 J x 20 qui peuvent être associées à un système de freinage avec des disques en céramique.

Affichant un diamètre de 420 mm à l’avant et 356 mm à l’arrière, ils pèsent ensemble 12,2 kg de moins que des disques en acier. Les étriers de couleur anthracite – à 8 pistons à l’avant – portent la mention « Audi ceramic ».

Calandre Singleframe et écopes redessinées, phares Xenon Plus, éclairage de virage, feux de jour spécifiques à DEL, élargissement marquant des ailes, bas de caisse puissants, diffuseur arrière spécial, spoiler intégré au couvercle de coffre et impressionnants embouts d’échappement ovales sont autant de caractéristiques extérieures au travers desquelles la RS6, longue de 4,9 m, se démarque de l’A6 et qui lui valent d’être identifiée immédiatement en tant que « top modèle » dynamique de la série.

 

Audi  RS 6  2009.

 

Matériaux raffinés, qualité sans compromis

  

Comme tous les modèles RS, développés et construits par quattro GmbH conjointement avec Audi AG, la RS6 incarne la puissance, l’élégance, l’exclusivité et la perfection.

Les matériaux les plus fins, tels que le carbone, l’aluminium, le vernis façon laque de piano, le cuir et l’alcantara ont été intégrés à son habitacle dans le respect de la qualité Audi renommée.

Les sièges sport aux contours marqués garantissent le meilleur maintien qui soit. Ils bénéficient de réglages électriques et sont habillés de cuir/alcantara (cuir Seidennappa ou cuir Valcona en option).

Des sièges baquets, encore plus sportifs, figurent au catalogue des options. Au rang des équipements de série, on trouve entre autres la climatisation électronique « plus » à deux zones, l’Acoustic Parking System avant et arrière, un volant RS multifonction et le Bose-Surround- Soundsystem. La pression de suralimentation des deux turbos est affichée à l’ordinateur de bord.

 

Côté options, la haute technologie domine également : l’Audi lane assist réduit le risque de s’écarter involontairement de sa bande de roulement ; le régulateur de vitesse adaptatif veille à ce que la distance par rapport au véhicule devant reste constante et l’Audi side assist seconde le conducteur lorsqu’il a l’intention de changer de bande de circulation.

L’installation téléphonique Audi Bluetooth, qui intègre parfaitement le portable du conducteur, confère une nouvelle dimension aux appels. Elle fait partie intégrante de la nouvelle génération de MMI présentée dans la RS6.

 

La commercialisation de l’Audi RS6 est prévue pour la mi-octobre.  Le prix de départ (en Allemagne) sera de €105.550.

 

Audi  RS 6  2009.

Audi  RS 6  2009.