Audi A2 Concept au Salon de Francfort 2011 : un concept spatial d’exception

Classé dans : Actualités - Audi (D) | 0

 

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)


 

– De la place à revendre pour quatre personnes sur une longueur de seulement 3,80 m


– « Matrix Beam », dynamic light et design intérieur aérien innovant


– Un puissant moteur électrique synonyme de vivacité et de grande autonomie




AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

 

Avec l’A2 Concept 100% électrique, Audi lève un autre coin du voile sur l’électromobilité du futur à l’occasion de la 64e édition du Salon IAA de Francfort.

L’étude représente une déclinaison haut de gamme d’un concept spatial classique qui peut accueillir quatre personnes dans de bonnes conditions de confort.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

L’Audi A2 Concept ne mesure que 3,80 m de long, 1,69 m de large et 1,49 m de haut.

Malgré cela, il en émane une impression d’élégance, de puissance et de sportivité.

Son apparence dépouillée se concentre sur l’essentiel.

Chaque détail est modelé avec discrétion, mais n’en conserve pas moins un impact visuel.

Sur simple pression d’un bouton, le toit vitré foncé du show-car blanc devient transparent.

Côté phares, Audi présente le prochain stade de développement de la technologie DEL, connu sous le nom de « Matrix Beam ».

Dans le cas des longue-portée, un faisceau de diodes électroluminescentes et de multiples microréflecteurs génèrent un éclairage très performant et non éblouissant.

L’éclairage de jour est confié à des fibres optiques « en filigrane » disposées autour des hyper-efficaces feux de croisement à DEL.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

Les feux arrière intelligents adaptent leur intensité aux conditions de visibilité. L’antibrouillard arrière, constitué de diodes laser, est perçu en tant que faisceau lumineux et projette un triangle rouge sur la route en guise d’avertissement.

Un bandeau lumineux (dynamic light) court tout le long des flancs du véhicule, en dessous des bandeaux vitrés.

Cet élément recèle toute une série de nouvelles fonctions lumineuses dynamiques innovantes.

Lorsque la voiture se déplace, les bandeaux lumineux font office de feux de balisage latéraux.

Et si le clignotant est mis, des impulsions lumineuses parcourent le bandeau lumineux sur toute sa longueur.

Par ailleurs, lors du freinage, un bâton lumineux rouge, qui naît au niveau des feux arrière et grandit vers l’avant, donne aux autres usagers de la route une indication quant à l’intensité de la décélération.

Des capteurs d’approche intégrés reconnaissent l’utilisateur du véhicule et les portières se déverrouillent par commande gestuelle.

La dynamic light se retrouve aussi à l’intérieur de l’étude, sous la forme de deux arcs distincts.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

Le tableau de bord, dont les fonctions sont intuitives, est caractérisé par les mêmes légèreté et dépouillement que le reste de l’habitacle.

De nombreuses fonctions importantes se commandent par l’intermédiaire de surfaces tactiles situées à l’intérieur du volant.

Lors de la mise en route du moteur, deux surfaces de commande supplémentaires basculent vers le haut, à droite du volant.

Un élément ouvert dans l’extrémité duquel sont logés un écran de sept pouces et deux écrans secondaires fait office de colonne de direction.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

L’Audi A2 Concept présente un plancher plat.

La console centrale est fixée au siège du conducteur.

La console arrière, qui prend naissance dans la partie arrière de la voiture, se prolonge entre les deux sièges arrière.

Il émane des quatre sièges individuels une impression de légèreté.

Sous les assises relevables se trouve un espace de rangement.

La place entre les sièges arrière peut accueillir un vélo de ville dont la roue avant est démontée.

La zone de chargement est divisée en deux niveaux, un cadre doté de filets bien pratiques constituant l’étage supérieur.

Les couleurs et matériaux de l’habitacle soulignent l’impression aérienne et la fonctionnalité.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)

Les grandes surfaces qui s’étendent des puits de vitre au plancher sont recouvertes d’un nouveau matériau à base de polyuréthane dont le toucher évoque le néoprène.

La partie centrale du plancher est réalisée dans une matière côtelée à base de polyester recyclé.

Les coques de siège en matériau synthétique sont moulées par soufflage.

Des éléments en aluminium rehaussent l’aspect de l’habitacle.

AUDI A2 Concept (Francfurt IAA 2011)