En avant-première au Salon de Genève : Les Alfa Romeo 159 Sportwagon et Spider.

Les Alfa Romeo 159 Sportwagon et Spider feront leur début en avant-première mondiale au prochain Salon de l’Automobile de Genève. Elles complètent la gamme qui permettra à Alfa Romeo d’affronter l’avenir.

Alfa Romeo 159 Sportwagon (2006).

L’Alfa 159 Sportwagon incarne la synthèse la plus réussie entre le style italien, les prestations et la conduite d’une vraie sportive, et la souplesse et la polyvalence d’utilisation de l’espace d’un break de prestige.

À l’instar de la berline – sa longueur totale (4.660 millimètres) est identiquement la même -, ce nouveau modèle se caractérise par une empreinte sportive évidente qui ne laisse nullement percevoir le « volume ajouté », si typique des breaks.

En effet, elle conjugue d’une part les lignes fuyantes du toit allongé qui n’est pas sans évoquer certains coupés, le spoiler sur le toit et l’aérodynamisme poussé des formes et, d’autre part, un espace intérieur garantissant volume de chargement et fonctionnalité.

En somme, l’Alfa 159 Sportwagon assure des prestations et un comportement dynamique dignes d’un modèle de sport et une soute à bagages dont les dimensions n’ont rien à envier à celles d’un break prestigieux. Mais elle sait également offrir une polyvalence qui répond aux goûts et au style de vie contemporains.

Alfa Romeo 159 Sportwagon (2006).

La gamme Alfa 159 Sportwagon se décline en 2 ou 3 exécutions (selon le marché), 12 teintes de carrosserie et 5 revêtements intérieurs.

En outre, elle peut désormais accueillir trois nouveaux moteurs JTS avec double variateur de phase continu (un 3.2 V6 24v de 260 CV, un 2.2 de 185 CV et un 1.9 de 160 CV) et trois turbodiesel Multijet (2.4 JTDM 20v de 200 CV, 1.9 JTDM 16v de 150 CV et 1.9 JTDM 8v de 120 CV).

Tous ces moteurs peuvent être couplés à des boîtes mécaniques à six rapports de dernière génération. Certaines versions seront en outre proposées avec des dispositifs automatiques et une boîte robotisée Selespeed, dotés eux aussi de six vitesses.

Sans compter que la gamme offre à tous les clients, y compris les plus exigeants, le choix entre plusieurs contenus et autres dispositifs innovants.

Alfa Romeo 159 Sportwagon (2006).
Alfa Romeo Spider (2006).

C’est également à Genève que l’Alfa Spider fera ses débuts et ce, par le biais d’un jeu subtil et raffiné d’évocations. D’un côté, il rappelle en effet l’époque glorieuse d’Alfa Romeo dans ce secteur (de la Giulietta Spider des années 50 à la version des années Nonante, en passant par la Duetto); de l’autre, il propose des solutions avant-gardistes dans le domaine de la mécanique et des propulseurs.

Alfa Romeo Spider (2006).

Le nouveau Spider est un élégant cabriolet 2 places aux dimensions généreuses.

Jugez plutôt : 1.830 millimètres de large pour 4.396 mm de long et 1.367 mm de haut. À l’arrière, il monte des phares allongés caractéristiques et quatre embouts d’échappement qui accentuent l’impression d’une voiture au tempérament bien trempé.

Côté habitacle, l’Alfa Spider assure un environnement accueillant particulièrement sophistiqué, grâce à l’utilisation de matériaux très prisés et à l’adoption de contenus haut de gamme (de série en fonction des versions) allant du climatiseur automatique bi-zone aux commandes radio sur le volant, en passant par le VDC et le régulateur de vitesse.

En outre, le client pourra équiper son Spider Alfa, disponible en deux exécutions, d’un brillant moteur 2.2 JTS de 185 CV ou du puissant 3.2 JTS de 260 CV.

Alfa Romeo Spider (2006).

Enfin, ces deux modèles Alfa Romeo assurent d’excellentes prestations dynamiques, grâce aux suspensions à quadrilatère haut à l’avant et Multilink à l’arrière. À l’excellent niveau de confort de l’Alfa Spider et de l’Alfa 159 Sportwagon s’ajoutent par ailleurs une version sportive et l’adoption de la traction intégrale “Q4” évoluée (disponible sur les versions 3.2 de 260 CV).

Mais ce n’est pas tout : tout comme la berline qui a récemment obtenu les 5 étoiles de l’Euro NCAP, une prestigieuse
récompense, les deux modèles Alfa Romeo confirment l’extraordinaire attention que leurs concepteurs ont dédiée aux aspects qui ont une incidence sur la sécurité. Sans parler des dispositifs électroniques parmi les plus sophistiqués en matière de contrôle du comportement dynamique de la voiture…